Camarinas du lundi 30 au mardi 31 juillet 2018

Jeudi 26 juillet nous avons retrouvé Ericante comme nous l’avions laissé il y a un mois et demi. Vendredi le mécanicien a terminé sa réparation de l’hydraulique de dérive, travail bien fait pour un prix raisonnable. Agréable surprise : la coque est parfaitement propre malgré un séjour estival prolongé en marina. Samedi plein de la cambuse. Dimanche on est prêt mais le temps est vraiment moche, fort vent de nord et pluies. Dimanche soir rencontre avec Christophe qui navigue avec sa femme et ses trois enfants sur un Jurançon nommé Hétérodoxe. Il est basé à Cap Breton et connait bien la côte nord de l’Espagne. Il nous donne des conseils intéressants sur cette côte et sur l’entrée à Cap Breton, toujours à mer montante.

Lundi nous faisons nos adieux à Pedro le marin affectueux de la marina et partons sous une faible pluie et de la brume. Le vent est de sud ouest force 5/6 mais avant de mettre le cap au nord il nous faut doubler la Punta Carreiro. Une demi heure à taper et éclabousser avec les deux moteurs puis on envoie le génois, grand largue à 5/6 nœuds ensuite vent de travers génois et GV 6/7 nœuds        

     

Mais arrivé au cap Finisterre le vent tourne au nord et tombe, il nous faut relancer le moteur la mer se calme et le houle de 2m n’est pas vraiment gênante. Dans l’après midi un rayon de soleil vient nous rappeler que nous sommes en été. Les dauphins viennent tourner autour du bateau et un poisson lune croise nonchalamment notre route.

 

A 17h 30 nous mouillons dans la baie très calme de Camarinas.

Ce contenu a été publié dans Espagne, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.