Gouvia Marina à Corfou du mercredi 27 octobre au mercredi 11 novembre 2015

La distance à parcourir est courte, il fait très beau, nous quittons le mouillage à 8 heures et demi à la voile, il faut tout de même faire tourner un moteur débrayé pour lever l’ancre. Le vent de nord-est est faible 2 à 5 nœuds mais il suffit pour nous faire progresser dans le silence à 1 à 2 nœuds dans la baie boisée de Corfou.

2015-10-28 10h33 Agni bay Corfou Grèce Mer ionienne

Si nous avions apprécié la traversée rapide entre l’Italie et la Grèce, nous savourons ce matin la voile tranquille. Les voiles sont gonflées, la mer est lisse, Ericante avance sans aucun bruit sous le regard étonné d’un dauphin.

 

Vent faible dans la baie de Corfou

2015-10-28 10h47 1 dauphin dans la baie de Corfou Grèce Mer ionienne

2015-10-28 13h56 Chapelleà Gouvia Corfou Grèce Mer ionienne

Nous arrivons ainsi à la Marina Gouvia à 14 heures. Après un appel VHF sur le 69 la marina nous signale qu’un dinghy va venir nous chercher à l’entrée, nous conduire vers une place et nous aider à l’amarrage. Nous allons faire le tour des pontons à la recherche d’autres bateaux français habités notamment Shundo, mais nous n’en trouvons pas. Il faut dire qu’il y a plus de 1000 bateaux dans cette grande marina située dans un site remarquable. Nous ferons un tour plus complet demain avec les vélos.

La marina de Gouvia est située à 5 km de la ville de Corfou dans un cadre magnifique. Il y a devant la marina plusieurs cafés et restaurants un petit supermarché et un shipchandler. Il y a aussi une piscine mais elle ferme fin septembre. Nous sommes allés plusieurs fois à Corfou soit en vélo, soit en car soit avec la voiture de location. La ville est agréable, et bien que très touristique garde un cachet particulier. La vieille citadelle et le tour des remparts font partis des incontournables.

Corfou citadelle Corfou rue

Nous avons profiter de notre séjour à Gouvia pour faire modifier avec l’aide de Dean Mac Mahon, menuisier, le bureau de notre cabine qui était mal conçu, car s’il était trop grand, il n’y avait pas de place pour les pieds et pas de dossier, ce qui rendait la position inconfortable au bout de quelques minutes. Dean dont le père est grec et la mère anglaise est installé à Gouvia depuis plusieurs années et il a un vieux voilier en bois construit à partir d’une coque de canot de sauvetage

Gouvia volier dean

Gouvia Arunford

Nous avons pu louer une voiture pour 3 jours afin de visiter l’île et avons particulièrement apprécié l’Achiléon, palais d’Élisabeth d’Autriche dite Sissi. Ce palais de dimension raisonnable est entouré d’un beau jardin dominant la baie de Corfou. Sur la côte ouest de l’île le monastère de Paleokastrita est situé dans un cadre splendide.

Corfou AchileonCorfou vue Achileon

Coufou monastèrecorfou monastère2

Au cours de notre séjour nous avons finalement réussi à rencontrer Gilbert et Chantal qui vont passer l’hiver à bord de leur Shundo à la marina de Gouvia. Shundo est un Dalu 40 remarquablement bien aménagé et bien conçu pour vivre à bord.

Nous avons hésité plusieurs jours entre rester à Gouvia ou aller comme nous avions prévu à Preveza. Gouvia, près de la ville, est sûrement la meilleure solution si l’on doit passer tout l’hiver à bord, mais Aktio Marina à Preveza est nettement moins cher et nous permet d’avancer dans notre découverte de la Grèce. Nous optons pour cette dernière solution.

Gouvia départ

Ce contenu a été publié dans Grèce, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à Gouvia Marina à Corfou du mercredi 27 octobre au mercredi 11 novembre 2015

  1. Frédéric dit :

    Voici les coordonnées des artisans de Corfou avec lesquels nous avions bien travaillé, n’hésitez pas à dire que vous venez de notre part (Frédéric / Akela) :
    Mécanique : Nikos Perdikouris : nperdikouris@gmail.com / +30-6974927212
    Gréement : Panos Varouch (Panayiotis Varouchas /Spiros Grammenos) : ankai2000@hotmail.com / 0030-6946453936
    Menuiserie : Jeff Pollock : jpyachtsurveys@yahoo.co.uk
    Vous pouvez aussi faire appel à Peter de Boatsman World (boatmans@otenet.gr), le shipchandler de Kontocali (juste à la sortie de la marina) , il a été d’un bon conseil et c’est lui qui nous a mis en relation avec Nikos.
    J’espère qu’ils seront aussi efficaces et de confiance avec vous qu’ils l’ont été quand nous avons fait appel à eux.
    Bien cordialement,
    Frédéric, sur Akela

  2. Bravo pour cette nouvelle présentation beaucoup plus claire et avec de belles photos.
    Encore plus envie de vous suivre grâce à ce blog.
    Recevez toutes mes sincères amitiés.
    A bientôt quelque part…

    Patrick s/y Gavroche

  3. GILBERT & CHANTAL dit :

    Comme vous le savez maintenant.

    Le voyage et l’age offrent quelques surprises, mais n’en doutons pas la matelot.
    Est courageuse et plus.
    Alors nous restons encore quelques jours a Athénes, ensuite je pense que nous aurons encore plus de soulagement a rentrer à bord.

    bon hiver a vous.

  4. bougeard dit :

    Les coiffeurs ! Que de désordre n’accomplissent-ils pas avec leurs ciseaux au lieu de laisser libre cours à la nature, pourtant, celui-ci va encore officier avant de prendre la mer, il jouera encore des ciseaux pour ne laisser qu’une petite boucle deci, delà pour des shampooings plus rapides, mais Anne n’en a pas besoin de plus pour être mignonne !
    Les questions existentielles sont toujours sous jacentes et probablement exacerbées lors de certaine période.
    En bon breton, nous savons bien que tout n’est pas noir ou blanc et le mixte des deux ne donne t’il pas le gris. Ce serait si simple d’être comme l’hermine sans tache et sans compromis mais la vie est équilibre et nous devons le garder.
    Vous savez de quoi il en retourne vous, les bretons arrivés en Grèce avec votre voilier au travers d’une mer qui nous est totalement inconnue, qui n’a pas l’air de prévenir des changements de météo comme le fait notre bon océan atlantique qui baigne et vous lèche les pieds à Logonna.
    Quant à nos lectures, pas encore passés à la liseuse, nous en avons fait grande provision genre, Umberto Eco « le pendule de Foucault », Kundura « l’immortalité », Joyce « Stephen le héros », Ah les Irlandais…. Jorn Riel « saphari arctique » etc…. Il nous manque le monde de Sophie mais nous y remédierons.
    Breizhou.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *