Port Saint Louis du Rhône, du jeudi 1er au

Nous avons prévus de laisser Ericante pour l’été dans un des ports à sec de Port Saint Louis du Rhône. Nous n’avons pas encore décidé quel port choisir: Navy service ou Port Napoléon, nous allons aller à la marina communale pour visiter les deux possibilités. Nous quittons le vieux port le 1er juin à 8h30 avec peu de vent, vers 10h un vent de sud se lève et nous arrivons à l’entrée du chenal de port St Louis à 16h, nous y retrouvons Richard sur SoLong.

Nous avions fait la connaissance de Richard et Françoise cet hiver, à Riposto. Ils cherchent un chantier pour faire repeindre leur voilier en aluminium. Nous nous amarrons à couple, dans des cataways un peu cours et étroits pour nous. En principe ces places sont réservés à des bateaux de moins de 12m. La capitainerie de la marina offre des installations de grand luxe. Outre les sanitaires irréprochables, il y a une salle de lecture avec télévision grand écran et wifi à la disposition des plaisanciers.

Le ponton est à 3 minutes du supermarché et la ville est agréable. Elle offre à tous un service de bus à 1 euro, pour aller à Martigues et Marignane. De plus une navette gratuite va, sur simple demande, chercher les voyageurs à Navy Service ou à Port Napoléon. Au bout de deux jours So Long part au mouillage en attendant une place à Port Napoléon. Une place s’est libérée le long du ponton et nous amarrons dans une position plus confortable si le vent forcit.

Quelques jours plus tard, nous avons la visite de Pierre et de Minh, ils nous connaissent car ils suivent assidûment notre blog. Ils naviguent ensemble depuis plusieurs années et leur bateau: Zephyros est maintenant à sec à Napoléon. Nous sommes aller leur rendre visite et avons passé avec eux une après midi très conviviale et chaleureuse.

Finalement après avoir visiter les deux ports et pris les avis des uns et des autres nous optons pour Port Napoléon et le jeudi 8 juin à 9h30 Ericante est sorti de l’eau. Karcher et calage sont executés rapidement et avec professionnalisme. Nous avons quelques travaux de maintenance à faire faire et voyons les différents professionnels pour que tout soit prêt mi septembre. Il fait très chaud sur le terre plein. Le 16 juin tout est OK, retour à Logonna

Publié dans France | Marqué avec | Un commentaire

Vieux port de Marseille, du mardi 30 mai au jeudi 1er juin 2017

A 8h30, nous laissons l’archipel des Embiez et Sanary derrière nous. Le vent NNW 3 est plein de face. Nous tirons quelques bords qui nous amènent à midi devant La Ciotat. Le vent tombe un peu. Nous poursuivons notre route GV+ moteur pour arriver à 15h30 à l’île Riou que nous laissons à bâbord. Ensuite, nous pouvons abattre et couper le moteur. Nous longeons les falaises blanches caractéristiques de la région de Marseille.

    

 A A 17h le château d’If et Notre Dame de la Garde sont en vue et à 18h 30 nous sommes amarrés dans le vieux port, au ponton de la SNM (Société Nautique de Marseille)

Nous sommes restés deux jours à Marseille. Nous avons été très bien accueillis à la marina, le pontonnier est venu nous aider à l’amarrage et a réglé lui même les pendilles. Le prix est tout à fait raisonnable compte tenu de l’emplacement.

Nous n’avons pas quitté les alentours du vieux port. Avons été très déçus par la Canebière. Dans mon imagination c’était une rue bordant le vieux port, où des marseillais avec l’accent jouaient aux cartes devant un pastis. En réalité, une large avenue avec des banques et des bureaux + quelques clochards qui font la manche.

Le long du port beaucoup de bars et restaurants, une librairie maritime et le musée du savon. Dans les rues derrière nous avons trouvé tous les commerces dont nous avions besoin. Comme nous l’a précisé un marseillais sur un bateau voisin du notre, il est déconseillé de sortir après 20h. Le premier jour nous avons remonté la Canebière vers 21h, avons vite compris que nous n’étions pas à notre place et sommes rentrés rapidement à bord. 

 

Publié dans France | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Les Embiez, du lundi 29 au mardi 30 mai 2017

Ce matin, il fait beau, pas trop chaud et le vent est faible. Nous n’avons que 4,5 miles à parcourir pour atteindre les Embiez. Nous faisons la route à la voile, à 2 nœuds de moyenne et mouillons devant le port. Ce petit archipel d’ilots est joli avec ses petites plages et fonds de sable.

      

 

Le port et le village sont très beaux, Paul Ricard y est omniprésent. Mais l’ensemble reste artificiel, trop bien fait.

Publié dans France | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Plage de la Fosse, du dimanche 28 au lundi 29 mai 2017

Ce dimanche 28 mai nous profitons de notre belle place au port que nous quittons un peu avant midi. Le vent portant nous permet de traverser la rade d’Hyères sous gennaker avant de tomber vers 15h, après être passé au nord de Porquerolles. Nous avons croisé une nouvelle régate. Les participants ont de magnifiques voiliers fluch deck avec des mâts en carbone et des voiles noires, ils avancent à plus de 7 nœuds au près avec moins de 5 nœuds de vent. La VHF nous apprend que la 19ème  semaine de Porquerolles se termine ce soir. 

 

Après avoir traversé la baie de Toulon, nous arrivons au mouillage de la plage de la Fosse, derrière la pointe du Mal Dormi. Nous mouillons au milieu de cette petite baie, à la limite de la zone interdite.

Lundi matin, nous débarquons sur la plage de la Fosse, déserte. Un sentier part de la plage et conduit à un chemin ombragé, bordé de grands arbres, en majorité des pins. Ce chemin mène sur la gauche au village de Six Fours et sur la droite à la pointe de l’Eperon. Sur le chemin du village, on arrive au bout d’une centaine de mètres à une route. Toutes les habitations donnant sur cette route, même les plus petites, ont à coté du portail, une bouche d’incendie.

 

Google n’a pas pu nous donner l’origine du nom de cette pointe du Mal Dormi, mais nous avons très bien dormi derrière la dite pointe.

Publié dans France | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Bormes les Mimosas, du dimanche 28 au lundi 29 mai 2017

Hier, nous avons cherché sur internet le concessionnaire Raymarine le plus proche, il est à Bormes les Mimosas, à 32 miles. Joint au téléphone, il pourra voir le problème de notre pilote de samedi en fin de matinée.

 

Nous partons donc encore plus tôt que d’habitude, dès les premières lueurs du jour. Ce matin le pilote fonctionne de nouveau normalement. Comme le veille, le vent se lève vers 7 h et, sous gennaker et GV à 2 ris, nous avançons à plus de 5 nœuds. Vers 10h30 le vent tombe complètement.

Une régate a lieu dernière nous, nous voyons tous les spis se dégonfler quand les bateaux atteignent la molle.

 

Nous arrivons à 13 h au ponton d’accueil du port de Bormes, où nous faisons le plein de gas oil. Nous sommes bien accueillis à l’heure du repas. Une place nous est attribuée, le prix est tout à fait raisonnable. La marina met à notre disposition des vélos pour aller faire les courses. Le village est très vivant, il y a beaucoup de monde, un peu trop même. Le port est petit et bien plein, si nous avons pu avoir une place fin mai, c’est probablement plus difficile en juillet.

 

Publié dans France | Marqué avec | Laisser un commentaire