Cala Galera, du dimanche 30 avril au lundi 1er mai 2017

Nous quittons la marina de Riva di Traiano à 7 h 45. D’abord pas de vent puis grand largue sous gennaker et enfin près pour arriver et jeter l’ancre, devant la plage, à la Cala Galera à 15 h 30.

   

En ce dernier jour du mois d’avril le temps est encore bien frisquet surtout au près.

Nous sommes dimanche et il y a beaucoup de monde sur cette plage protégée du vent et plusieurs bateaux au mouillage. Ils partent tous entre 17 et 18 h, et nous restons seuls au mouillage.

 

Le vent est nord ouest et prévu nord pour la nuit, nous sommes bien protégés du vent et de la mer par le mont Argentario. Mais demain il faudra probablement changer de place.

Le mont Argentino est une haute montagne conique qui était autrefois une île. Il est maintenant relié à la terre par plusieurs bancs de sable et deux lagunes. Sur ces lagunes se posent régulièrement des oiseaux migrateurs. Les tours en bois que l’on voit à l’extrémité de la plage sont des observatoires pour voir les oiseaux. Une petite colline dont le sommet est couvert d’un fort sépare les port de Galera (à droite) et d’Ercole (à gauche)

Publié dans Italie | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Marina Riva di Traiano, du lundi 24 au dimanche 30 avril 2017

Nous quittons la belle marina di Roma à 9h 15, il fait beau le vent de sud est faible.

Après avoir doublé le vieux phare marquant l’entrée dans le Tibre le vent s’établi au SSE force 2 à 3 et le cap pour Traiano est SE la mer est peu agitée mais désordonnée le génois seul ne tient pas. Avec le gennaker ça va mieux et il tient jusqu’à l’arrivée.

La navigation vent arrière fait beaucoup travailler les safrans. Et quand ça grince il faut se glisser dans l’étroit coqueron arrière pour aller arroser de W40 les articulations. Ensuite il faut s’extraire de cette cale.

    

A 17h 45 Ericante entre dans la Marina Riva di Traiano. Le pontonnier nous aide et nous tend une pendille propre et sèche qui était en attente sur le bateau voisin.

En fermant le taud de grand voile la fermeture éclair ne fonctionne plus a partir du milieu. Plusieurs essais, lubrification au produit à vaisselle, rien n’y fait. Le lendemain, mardi 25 octobre, est férié en Italie, c’est la fête de la libération. Il y a beaucoup de monde sur les quais et sur les bateaux, tous les magasins sont ouverts, et le premier que je vois est un réparateur de fermeture éclair. Et oui ça existe. En 10 minutes le diagnostic est fait: coulisseau défectueux, et la réparation effectuée par un spécialiste pour 10 €.

Nous sommes bloqués dans cette marina par le mauvais temps depuis quatre jours. Nous y sommes bien à l’abri avec un vent qui souffle à 20 nœuds, des rafales à plus de 30 de la pluie et des orages. Il n’y a aucun ressac dans le port sauf en cas de vent fort d’ouest. Il y a une longue galerie marchande avec plusieurs shipchanlers bien achalandés, plusieurs bars et restaurants ainsi qu’un tout petit super marché, les sanitaires sont très corrects. Les seuls reproches que l’on puisse faire sont l’absence de wifi et de village accessible pied.

Nous sommes aller à la ville voisine de Civitavecchia par la navette. Cette ville nous a vraiment déçu. C’est probablement la pire ville que nous ayons vu en Italie. Une sorte de banlieue de grande agglomération sans âme. Et pourtant tout y est, un quartier ancien, un vrai marché, un ancien fort, un port, une plage, une promenade le long de la mer et une rue commerçante avec des arcades. Nous sommes entrés dans la cathédrale et une autre église, elles étaient sombres et froides. Le mauvais temps et la pluie ont certainement amplifiés la mauvaise impression que nous avons ressentie.

                   

                                                            

Deux points positifs viennent éclaircirent ce tableau d’abord la navette de la marina au centre ville est gratuite et nous dépose devant l’entrée du supermarché. Ensuite nous avons déjeuné dans un excellent restaurant : Sora Maria, pour un prix raisonnable.

Publié dans Italie | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Marina di Roma, du samedi 22 au lundi 24 avril 2017

Nous larguons les amarres de bonne heure samedi matin et mettons le cap sur le port d’Ostie. Le matin, vent de NNE force 3, près tribord amure, à midi vent W puis WSW 3 à 4 travers bâbord, à 15 h le vent NW forcit 5 à 6 nous tirons des bords avec GV à 1 ris et trinquette.

                     

A 16 h nous entrons dans la marina di Roma à Ostie, le vent de 20 noeuds ne facilite pas la manœuvre et les pontonniers qui nous aident sans entrain. Un couple parlant français vient donner un coup de main. Et à 16h 30 nous sommes bien amarré dans cette grande marina moderne, avec une galerie marchande sur toute la longueur de la marina. Il fait beau, c’est le week end, il y a beaucoup de monde sur les quais, les pontons sont sécurisés avec un badge. Le wifi est de très bonne qualité avec l’antenne.

 

Après avoir fait les formalités et payé moins de 50 € pour deux nuits, nous allons rendre visite aux francophones qui nous ont aidés, Thierry et Geneviève sont des belges. Ils naviguent comme nous depuis deux ans sur Terus, un sun odyssey 50. Ils descendent et nous montons. Nous nous échangeons des renseignements sur nos futures escales.

Le lendemain, dimanche, nous allons visiter le site de l’antique Ostie qui fut jusqu’au 2ème siècle AV JC le port de Rome. Pour arriver aux ruines de cette cité antique il faut prendre un bus puis un train (le tout pour 1,50€ et une demie heure), ce n’est pas à 2 km comme l’annonce le guide Imray.

 

 

`

La ville comptait 60 000 habitants lors de son apogée, on y retrouve les rues, les commerces, les temples et les habitations. Le cours du fleuve s’est modifié et ce qui fut un des plus grands ports de Méditerranée n’est plus actuellement au bord de l’eau.

Le soir nous apprenons que notre futur président sera probablement Emmanuel Macron.

Publié dans Italie | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Nettuno, du jeudi 20 au samedi 22 avril 2017

Le jeudi 20 avril la météo d’openskiron nous annonce un vent de NE de 18 N avec pointes à 25. Lamma un vent d’ouest force 3 et Weather 4D un vent de sud force 1. Nous partons à 10h30 avec un peu d’appréhension. En fait nous avons un vent de SW force 2 le matin et 3 l’après midi et arrivons à 16h dans la marina de Nettuno.

    

Le port joint par VHF nous demande de nous mettre le long du quai d’entrée. Nous essayons, mais il n’y a pas assez de fond. Le marin du port vient nous aider à nous amarrer le long du quai de l’autre coté de l’entrée. Il nous conduit ensuite avec sa voiture jusqu’au bureau en nous parlant des églises à visiter et de la vieille ville.

La marina comporte une zone marchande avec un shipchandler, plusieurs bars et restaurants et plusieurs bijoutiers! mais nous n’avons pas vu d’d’alimentation. Par contre il y a un marchand de frites (bios) qui offre le choix entre 16 variétés de mayonnaise.

 

Nous allons voir d’abord la vielle ville avec, derrière les fortifications, des ruelles tortueuses et des maisons anciennes. Ensuite nous allons visiter le majestueux sanctuaire de Ste Marie Goretti, puis le gratte ciel semblant inspiré de l’empire states building. Cet édifice est en fait très décevant quand on arrive à son pied, mieux vaut rester à distance.

 

 

 

Le lendemain l’anniversaire du capitaine donne lieu à un festin.

Publié dans Italie | Marqué avec | Laisser un commentaire

Circeo, du lundi 17 au jeudi 20 avril 2017

Des vents forts sont annoncés dans les prochains jours. Nous visons le port d’Ostie près de Rome.

En direct d’ici il est à 80 miles, environ 18 heures de navigation. Les fichiers météos de ce lundi matin sont très discordants. Openskiron à qui je fais confiance annonce en milieu de journée un vent d’est de force 5, se calmant dans l’après midi. Lamma qui a la confiance de la copitaine annonce un vent de sud faible tournant ouest en se renforçant l’après midi. Les gribs un vent d’ouest force 1 toute la journée. Et enfin Weather 4D un vent sud est faible tournant sud ouest faible l’après midi. Ce matin à Ventotene le vent est WNW force 4. Avec ce vent nous n’irons pas à Ponza qui est à 25 miles dans l’WNW.

 

Nous envisageons d’aller à Circeo, à 30 miles dans NNW. Notre voisin de ponton, un italien parlant très bien le français, nous dit que Circeo est son port d’attache et qu’il y va ce matin mais partira un peu plus tard que nous. Il nous conseille de retenir notre place par téléphone et nous prévient que le chenal d’entrée a une hauteur d’eau de 2,2 m actuellement.

 

Nous quittons le port un peu après 9h et trouvons un vent WNW de force 3 avec une mer formée, des creux d’environ 1m. Nous naviguons avec la grand voile et un moteur, au fil de la matinée le vent s’atténue et la mer s’aplatie. Vers midi nous voyons arriver KALÙ III, le voilier de notre conseiller italien et vers une heure se lève un vent de SW de 8 à 12 nœuds. Ce vent nous permet d’envoyer le geenaker et d’avancer à 6/7 nœuds, bord à bord avec KALÚ III. Nous arrivons ensemble à Circeo à 16h, après nous être mutuellement photographiés sous voile.

 

 

 Aucune de météos consultées n’avaient prévu les vents que nous avons rencontrés. Pour cette fois Weather 4D et Lamma étaient les plus proches de la vérité et openskiron, malgré son maillage très fin, complètement à coté de la plaque. Tous ces sites sont unanimes pour prévoir dans 3 à 4 jours qui viennent des vents de plus de 30 nœuds, nous allons rester quelques jours à Circeo.

Après nous être amarré avec l’aide du pontonnier, nous allons rendre visite à Alberto et Daniela sur KALÚ III, un Sun Odyssey 49, bien aménagé. Ils nous offrent un très bon repas et nous expliquent qu’ils se préparent à traverser l’Atlantique avec l’ARC. Ils nous conseillent également de monter au sommet du Monte Circeo.

Mardi matin nous partons vers le village qui domine le port. Il s’agit d’un village fortifié. Dans le fort l’office de tourisme est ouvert et il nous est remis une carte des chemins de randonnée. Nous montons par le route jusqu’au sommet qui est occupé par des antennes. De ce sommet nous voyons bien l’île de Ponza et les îles voisines. Nous redescendons par le versant sud, un chemin en lacet nous conduit jusqu’au phare. Arrivé à bord, mon téléphone nous donne 23 764 pas soit 14,2km et 31 étages.

 

 

 

 

 

 

 

 

Le lendemain nous faisons encore plusieurs km pour trouver un supermarché qui accepte de nous livrer à bord.

Publié dans Italie | Marqué avec , | Laisser un commentaire