Les Embiez, du lundi 29 au mardi 30 mai 2017

Ce matin, il fait beau, pas trop chaud et le vent est faible. Nous n’avons que 4,5 miles à parcourir pour atteindre les Embiez. Nous faisons la route à la voile, à 2 nœuds de moyenne et mouillons devant le port. Ce petit archipel d’ilots est joli avec ses petites plages et fonds de sable.

      

 

Le port et le village sont très beaux, Paul Ricard y est omniprésent. Mais l’ensemble reste artificiel, trop bien fait.

Publié dans France | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Plage de la Fosse, du dimanche 28 au lundi 29 mai 2017

Ce dimanche 28 mai nous profitons de notre belle place au port que nous quittons un peu avant midi. Le vent portant nous permet de traverser la rade d’Hyères sous gennaker avant de tomber vers 15h, après être passé au nord de Porquerolles. Nous avons croisé une nouvelle régate. Les participants ont de magnifiques voiliers fluch deck avec des mâts en carbone et des voiles noires, ils avancent à plus de 7 nœuds au près avec moins de 5 nœuds de vent. La VHF nous apprend que la 19ème  semaine de Porquerolles se termine ce soir. 

 

Après avoir traversé la baie de Toulon, nous arrivons au mouillage de la plage de la Fosse, derrière la pointe du Mal Dormi. Nous mouillons au milieu de cette petite baie, à la limite de la zone interdite.

Lundi matin, nous débarquons sur la plage de la Fosse, déserte. Un sentier part de la plage et conduit à un chemin ombragé, bordé de grands arbres, en majorité des pins. Ce chemin mène sur la gauche au village de Six Fours et sur la droite à la pointe de l’Eperon. Sur le chemin du village, on arrive au bout d’une centaine de mètres à une route. Toutes les habitations donnant sur cette route, même les plus petites, ont à coté du portail, une bouche d’incendie.

 

Google n’a pas pu nous donner l’origine du nom de cette pointe du Mal Dormi, mais nous avons très bien dormi derrière la dite pointe.

Publié dans France | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Bormes les Mimosas, du dimanche 28 au lundi 29 mai 2017

Hier, nous avons cherché sur internet le concessionnaire Raymarine le plus proche, il est à Bormes les Mimosas, à 32 miles. Joint au téléphone, il pourra voir le problème de notre pilote de samedi en fin de matinée.

 

Nous partons donc encore plus tôt que d’habitude, dès les premières lueurs du jour. Ce matin le pilote fonctionne de nouveau normalement. Comme le veille, le vent se lève vers 7 h et, sous gennaker et GV à 2 ris, nous avançons à plus de 5 nœuds. Vers 10h30 le vent tombe complètement.

Une régate a lieu dernière nous, nous voyons tous les spis se dégonfler quand les bateaux atteignent la molle.

 

Nous arrivons à 13 h au ponton d’accueil du port de Bormes, où nous faisons le plein de gas oil. Nous sommes bien accueillis à l’heure du repas. Une place nous est attribuée, le prix est tout à fait raisonnable. La marina met à notre disposition des vélos pour aller faire les courses. Le village est très vivant, il y a beaucoup de monde, un peu trop même. Le port est petit et bien plein, si nous avons pu avoir une place fin mai, c’est probablement plus difficile en juillet.

 

Publié dans France | Marqué avec | Laisser un commentaire

Rade d’Agay, du vendredi 26 au samedi 27 mai 2017

Comme d’habitude, nous partons très tôt le matin de Villefranche, le vent d’est force 3 de bonne heure tombe vers 8h et nous passons devant la baie de Cannes au moteur. Ce matin le pilote automatique n’ a voulu pas travailler, impossible de le faire accrocher, il faut barrer.

Nous sommes en pleine période de festival et il y a beaucoup de grosses vedettes au mouillage, parmi ces gros bateaux un voilier énorme et très moche nous étonne. Il s’agit du plus grand voilier du monde le « A » qui appartient à un milliardaire russe. D’après notre AIS il mesure 469 pieds de long et 82 de large. La piste d’atterrissage des hélicoptères est située sur la plage avant. 

Vers 11h, le vent d’est se lève et atteint vite force 4. A 13h30 nous mouillions dans le fond de la baie d’Agay.

   

Cette baie a la réputation d’être une des plus sûres de la région. Il y a une zone de mouillage sur bouée (payante) à tribord en entrant et deux zones de mouillage sur ancre gratuites. La zone des bouées semble moins bien abritée que le fond de l’anse que nous choisissons. Le vent est assez fort il y a un peu de houle et le village ne présente pas beaucoup d’interêt. Nous ne débarquons pas.

Publié dans France | Marqué avec | Laisser un commentaire

Villefranche sur Mer, du mardi 22 au vendredi 26 mai 2017

Cap sur la France. Nous partons de bon heure pour rejoindre le territoire national. A 7h la température extérieure est de 20°, un petit vent de nord nous permet d’avancer à 3 nœuds à la voile. Au cours de la matinée, le vent diminue et c’est à 2 nœuds que nous passons devant San Remo. Il y a dans la baie plusieurs grands bateaux dont le voilier Sea Cloud II que nous avions déjà vu à Monopoli en Adriatique.

Les gardes côtes de San Remo nous interpellent à la VHF. Sur la carte nous ne sommes pas en zone interdite, par contre il est noté « crawling forbidden« . Dictionnaire: crawling signifie ramper ? Nous croyons comprendre que nous n’allons pas assez vite et les gardes côtes pensent que nous trainons volontairement. Le vent étant complètement tombé, nous mettons un petit coup de moteur pour passer la frontière.

  

Devant Menton, un vent d’est léger se lève et c’est sous gennaker que nous passons devant Monaco. Les poissons français ne sont pas plus attirés par nos hameçons que les poissons italiens, et nous relevons les lignes devant le cap Ferrat sans n’avoir rien pris. A 15h, nous entrons dans la baie de Villefranche, elle est barrée par un gros paquebot, qu’il nous faut contourner pour atteindre la zone de mouillage.

     

Le mouillage est bien abrité, l’eau atteint presque les 20° et il n’y a pas de méduse en vue

    

Lors de cette première escale en France continentale, nous avons trouvé la France telle que nous l’aimons. En cette fin de mois de mai, il fait beau, pas trop chaud, les commerçants sont aimables sans être obséquieux. Les prix ne sont pas exorbitants.

 

Nous avons appréciez les glaces de ce glacier installé dans une petite rue. Il nous a raconté son parcours, il est installé depuis 2 ans, les glaces sont fabriquées à Annecy et l’été il va, de temps en temps, livrer des glaces sur de grosses vedettes mouillées en rade. La ville est fleurie et nous sommes encore proche de l’Italie.

 

La rue obscure fait parti de ce qu’il faut voir à Villefranche. Le petit port accueille quelques voiliers et surtout des petits bateaux de pêche.

 

Donnant sur le port, la chapelle des pêcheurs a été entièrement décorée par Jean Cocteau.

           

Au centre de la ville, la citadelle est occupée par la mairie et 4 musées entièrement gratuits. Les sculptures de Volti nous ont émus. Cet artiste de Villefranche a, dans toutes ses œuvres, conjugué la beauté, la féminité et les rondeurs, le thème de la maternité y est omniprésent.

Publié dans France | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire