Sagres du samedi 5 au dimanche 6 mai 2018

Le départ de Vilamoura est retardé car il faut attendre l’ouverture de la capitainerie pour rendre les clés des sanitaires et récupérer la caution laissée pour ces clés.

A la sortie un vent d’est de force 4 permet d’envoyer enfin le geenaker. Mais cela ne dure pas très longtemps et il faut bientôt remettre un moteur en route pour atteindre à 18 heures l’anse de Sagres. Que ce soit à la voile ou au moteur il faut rester très vigilant le long des côtes portugaises en raison des nombreuses bouées laissées par les pêcheurs.

Le mouillage, situé juste en dessous du cap Saint Vincent, nous avait enchanté en 2012, nous y étions restés 2 jours. Le mouillage large est très calme par vent de nord, d’est ou d’ouest par contre quand le vent souffle ou a soufflé de sud la houle entre et fait rouler les bateaux. Ce soir nous sommes seuls dans cette grande anse.

C’est paisible, le faisceau du phare du cap St Vincent éclaire à intervalles réguliers le haut du mât.

Ce contenu a été publié dans Portugal, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *