Archipel de Madère du mardi 5 au samedi 23 novembre 2013

L’île de Porto Santo du 5 au 14 novembre

Au loin l’île de Porto Santo est austère :
Des pans de montagnes volcaniques profondément érodés par les vents et les rares pluies
Des couleurs ocres foncées, rouges ou noires quelques tâches verts clairs.
Aux jumelles, des arbres se découpent sur les crêtes et la longue plage de sable doré apparaît.

2013-11-07 16h35 la pointe Est.JPG

Le petit port est sympathique avec sa longue digue Ouest peintes par les plaisanciers faisant escale.

quai de porto santo1.jpg

quai de porto santo 2.jpg

2013-11-11 12h27 vue du chemin du pico branco.JPGLes falaises abruptes protégeant des vents dominants de Nord Est génèrent parfois des vents intérieurs assez forts. Nous modifions tous les 3-4 jours les points d’usures des amarres.
Les vélos nous permettent d’accéder très facilement au centre de la ville et au petit supermarché très bien achalandé.
Nous apprécions la température linéaire agréable, 21 ° en moyenne pendant notre séjour, et la tranquillité de cette île. Les habitants construisent des maisons neuves car les aides gouvernementales sont plus attractives pour le neuf et fleurissent leur terrasses. Les vieilles maisons sont abandonnées et s’écroulent dans un décor désertique.
Les randonnées en montagnes dont le pico Branco (450 m) sont riches en découvertes géologiques et offrent des vues superbes.

2013-11-11 13h10 descente du pico branco.JPG2013-11-11 13h52 descente du pico branco2.JPG

2013-11-07 16h42 Anté qui monte.JPG

La représentation de la Cène en sculpture de bois, grandeur nature, dans l’église est saisissante et la visite de la maison de Christophe Colomb avec les explications de la guide est à ne pas rater.
Par contre le restaurant de la place touristique est à oublier.
Cette petite sœur de Madère nous a bien plu en cette saison quasi morte.
Rencontres : Miguel qui refait seul entièrement son bateau, Christophe, guide de haute montagne qui propose de naviguer autour du monde sur un Django 7,70 avec un piolet et un parapente, son site pour un beau voyage :  intothewind, un couple d’anglais qui a fait deux fois le tour du monde, et un breton qui navigue seul sur son bateau bleu en alu, et, Gildas qui oh! Surprise se présente « Je viens de Logonna, de l’Anse du Bourg  »
La veille du départ, entre deux averses , phénomène rarissime, nous laissons notre empreinte sur le mur de Porto Santo. La pluie pleure sur « notre oeuvre »

2013-11-14 9h50 notre trace à Porto Santo.JPG

 

L’île de Madère du 14 au 23 novembre Madère.

2013-11-14 15h07 Arrivée à Madère.JPG

Une courte de traversée de 26 miles et deux bords grand largue plus tard, l’Ericante est amarré à la marina très protégée de Quinta de Lorde à Madère.

2013-11-23 11h23 départ de Quinta do Lorde.JPG

Site magnifique avec restaurant, piscine extérieure, bar, et appartements de luxe, le tout fleuri dans un désert au propre comme au figuré. Car la ville la plus proche est à 14 km AR, inimaginable en vélo vu le relief très accidenté. Le car est éprouvant par la longueur des trajets, compter 1h30 pour aller à Funchal, les taxis sont très chers, il reste la location de voiture. Passer par Internet avec véhicule à prendre à l’aéroport. Nous partageons avec Gildas de compagnie très agréable, la location, les balades et les repas.
Madère culmine à plus de 1800 mètres. Chaque balade et aspect de l’île est un enchantement.
Pas de barres d’immeubles, des constructions individuelles ou collectives, jamais laides au regard. La nature aidée par le travail acharné et la persévérance des hommes y est luxuriante et variée. Un des résultats de ce travail s’appelle les levadas, petits canaux qui longent les montagnes et irriguent toute l’île basse. Au sommet la forêt primaire tropicale et en bas les cultures sur des terrasses étroites. Bananes, Christophines (délicieux cucurbitacées), cannes à sucre, vignes, céréales et des fleurs.
Album végétation.

Nos visites: Le jardin botanique de Funchal,2013-11-17 15h58 lover's cave à Funchal.JPG

Le musée de la baleine de Caniçal, deux circuits de levadas,2013-11-18 14h05 lelong des levadas.JPG2013-11-18 14h20 le long des levadas.JPG

2013-11-18 13h31 Porto da Cruz vu des levadas.JPG

 

 

 

 

 

 

 

Le tour de l’île en voiture : plage de Seixtal (2 cuillerées à soupe de sable pour la collection de Sylvie)
2013-11-19 13h52 plage de Seixtal.JPG

La piscine naturelle de Porto Moniz premier port de pêche historique de Madère

2013-11-19 15h18 piscine naturelle à Porto Moniz.JPGLe village abandonné d’Achadas Da Cruz, dédié à la culture de la vigne désormais, accessible uniquement en petit téléphérique ou à pied

2013-11-19 16h22 Achadas da Cruz.JPG2013-11-19 16h22 pour descendre à Achadas da Cruz.JPG2013-11-19 16h24 Achadas da Cruz.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

l’extrémité ouest de l’île: Ponta do Fargo2013-11-19 16h57 vue de Ponta do Fargo extrémité Ouest de Madère.jpg

le village de Paul do Mar

2013-11-19 17h35 Paul do Mar.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

le coucher de soleil sur la petite marina de la Calheta

2013-11-19 19h27 Calheta.JPG

et le vue époustouflante de la pointe Nord de l’île.

2013-11-21 13h15 vue du belvédrère N de Madère.JPG

Ce contenu a été publié dans Portugal, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *