Moraya, du vendredi 20 au samedi 21 octobre 2017

Après une semaine passée en marina nous aspirons à la liberté d’un mouillage. Les escales possibles sur notre route sont: Cullera, où nous étions allés en 2012, puis Denia dont on nous a dit du bien, mais c’est encore une marina et ensuite le mouillage de Moraya. Ce mouillage nous avait bien plu il y a 5 ans avec son eau turquoise et ses poissons. Moraya est à presque 60 miles de Valence mais les conditions météos sont bonnes.

Il est annoncé un vent de nord force 3 à 4. Nous laissons donc Valence un peu avant 8h, le soleil vient juste de se lever. Le vent annoncé est bien au rendez-vous. A 9h nous marchons à 7 nœuds au portant sur une mer peu agitée. La vitesse est propice à la pêche et 3 bonites viennent, tour à tour, mordre notre hameçon.

    A 17h Ericante double le cap de la Nao, et, derrière, plus de vent du tout. Nous posons notre ancre sur le sable clair de l’anse de Moraya à 19h, juste avant la nuit.

     

 

L’anse de Moraya (el Rinconet) est ouverte au sud ouest, elle est à l’ouest de la pointe du même nom et devant l’entrée de la marina éponyme. Ce soir il y a dans la baie un beau voilier en acier d’une quinzaine de mètres qui bat pavillon brésilien.

La nuit est calme et le lendemain nous retrouvons l’eau turquoise et les poissons là où nous les avions laissé il y a 5 ans. En cette fin octobre l’eau est encore à plus de 20°, propice à la baignade.

En fin de matinée des vedettes sortent de la marina, font quelques encablures et viennent mouiller dans l’anse le temps d’un bain et d’un apéro. Elles regagnent la marina 2 ou 3 heures plus tard.

Ce contenu a été publié dans Espagne, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *