Tarragone, du vendredi 6 au lundi 9 octobre 2017

Lors de notre remontée de la côte méditerranéenne de l’Espagne au printemps 2012, nous avions évité les grandes villes, préférant les mouillages et les petits ports. Nous ne nous étions arrêtés qu’à Barcelone. Cette année nous avons décidé de visiter Tarragone, Valence et Alicante dont on nous a dit beaucoup de bien.

Nous partons à la voile du mouillage d’Aiguadolc à 9h. Entre 11h et 13h l’absence totale du vent nous oblige a marcher au moteur et nous entrons dans la marina de Tarragone à 16h. L’accueil y est chaleureux, la secrétaire, qui parle français, nous indique tout ce qu’il faut voir à Tarragone.

                                      cette photo a inspiré nos amis du Grand Nord

Cette ville du sud de la Catalogne, nous a bien plu. En ce début octobre il y a du soleil et, dans les rues ombragées, la température est idéale pour déambuler en tenue d’été. L’ancien côtoie sans choquer le moderne. Au fil des rues, souvent bordés d’arcades, le style mauresque ici ou l’influence du célèbre architecte Gaudi ailleurs se succèdent.

 

  

Sur les conseils de la secrétaire et pour la première fois de notre vie, nous avons pris le petit train touristique faisant le tour de la ville.

La vielle ville est entourée de murailles dont certaines semblent dater de l’antiquité. Au centre de la vielle ville siège l’imposante cathédrale de St Thècle, construite sur les ruines d’un temple romain.

 

Le petit train passe tour à tour devant les arènes antiques et les modernes.

 

La ville est traversée par une longue rambla. Sur cette rambla siège une sculpture en bronze représentant une pyramide humaine. Cette manifestation de la région est reconnu comme patrimoine immatériel de l’humanité par l’Unesco.

Parmi les personnes qui déambulent, nous croisons des manifestants portant sur les épaules un drapeau catalan ou espagnol selon leurs opinions. L’indépendance de la Catalogne est en pleine discussion. Ces gens de tous âges se croisent sans animosité. On a du mal à imaginer qu’il y a moins d’un siècle les habitants de la ville s’entretuaient au cours d’un guerre civile. A son extrémité la rambla abouti au Balcon de la Méditerranée d’où la vue sur la mer est magnifique.

Il y a 3 ports à Tarragone : Le port de commerce est à l’extérieur de la ville, entre lui et la marina où nous sommes il y a un grand bassin réservé en partie aux grands bateaux de plaisance, de plus de 25m, et en partie à la pêche. Sur le quai du port de pêche il y a de nombreux restaurants de poissons et des fontaines.

Le soir nous avons entendu résonner des tambours et sommes allés voir

 

Ce contenu a été publié dans Espagne, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *