Capri, du dimanche 9 au mardi 11 avril 2017

Nous quittons la belle anse de Positano ce dimanche 9 avril à 9h30. Il fait beau, la température extérieure est déjà de 24°. 2 heures de moteur puis 2 heures de voile et nous sommes au sud de Capri devant le port de Marina Picolla mouillé sur un fond de sable que l’on voit bien malgré les 13 mètres de d’eau. Nous restons à bord. Notre activité se limite à l’observation des bateaux de tous types venant tourner près des Faraglioni.

Le lendemain nous contournons l’île par l’ouest et venons mouiller devant la grève située à l’ouest du port de Marina Grande. Comme hier nous sommes le seul bateau au mouillage. Mais ici le mouillage est plus agité en raison des nombreux ferries et du va et vient incessant des bateaux conduisant les touristes à la grotte bleue.

 

Nous débarquons en milieu d’après midi, quand le le vent est  tombé. Nous prenons le funiculaire pour nous promener dans la ville haute. C’est magique. Ce quartier dominant la mer est propre avec de magnifiques jardins d’où émanent des senteurs printanières.

Deux odeurs dominent l’oranger du Mexique et le jasmin. Il y a de nombreux magasins de grand luxe, assez peu de clients, mais quelques surprises.

          

 L’église située à l’arrivée du funiculaire est richement décorée dans le style baroque, ce qui nous change des églises de Sicile et de Calabre, très dénudées. Nous pouvons y remarquer l’influence française du début du XIX siècle

Après avoir un grand tour dans les ruelles, accompagnés par les chants d’oiseaux, nous redescendons à la nuit tombée. Le soir toutes les barques locales servant au tourisme sont bien alignées dans le port, beaucoup de magasins sont fermés et le ferry décharge des camions pleins de marchandises

 

Ce contenu a été publié dans Italie, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *