Arechi, du samedi 25 au mardi 28 mars 2017

La météo prévoit un vent assez fort pour la nuit de samedi à dimanche. Nous avions envisagé de faire un mouillage au sud de la pointe de Licosa, mais ce mouillage est déconseillé par temps incertain. Aussi irons-nous directement à Salerne, où plutôt à Arechi car le Porto Touristico de Salerne est toujours en construction. Nous quittons le mouillage du cap Palinuro à 7 heures. Il y a un vent de sud de force 3 prometteur d’une belle étape. Malheureusement une fois passé la pointe le vent tombe complètement. Nous sommes en Méditerranée et c’est du moteur sous un ciel sans nuage et sur une mer d’huile que nous parcourrons les 50 miles du jour.

Sur cette mer d’huile nous croisons une étrange embarcation constituée d’une boite en polystyrène skipper par une mouette à tête noire . Elle nous regarde passer d’un air blasé.

           

Vers 14 heures un petit souffle d’ouest apparaît. Il permet de faire porter la grand voile et le gennaker mais c’est insuffisant si l’on veut arriver avant la nuit. Il faut garder le moteur, nous pouvons par contre faire quelques photos des voiles.

Nous arrivons à 18h15 dans la marina d’Arechi et sommes aidés par les « Ormeggi tout en blanc » pour nous amarrer arrière au ponton. Ces marins nous passent avec délicatesse et sans se salir de grosses pendilles pleines de vase et de coquillages coupants. A 18h 45 il fait nuit. Nous devons aller rapidement au bureau du port qui ferme à 19h. Nous y sommes conduits en voiture, par un homme en blanc, car c’est assez loin. La secrétaire parle français et nous annonce des conditions correctes. La place est assez chère pour la basse saison mais tout est compris : sanitaire, eau électricité et du Wifi de bonne qualité.

Lundi matin nous prenons rendez-vous pour lever le bateau pendant une heure et passer un coup de Karcher sur la coque qui n’est plus très propre. Puis nous allons en métro visiter la ville de Salerne. Pas de chance, le lundi les musées et jardins sont fermés. Il y a à Salerne une école de médecine ancienne et réputée avec un musée qui m’aurait intéressé et le jardin de Minerve qui tentait Anté , Les deux sont fermés. La cathédrale est grandiose, assez sobre et la crypte est impressionnante.

 

Mardi la coque est nettoyée comme prévu entre midi et 14h. Il n’est pas possible de faire du gasoil à la marina d’Arechi l’hiver. Ici tout le monde nous déconseille de prendre du carburant à Salerne, Il y aurait de l’eau dans le gasoil. Nous devrons aller à Amalfi

Ce contenu a été publié dans Italie, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *