La Sicile du samedi 19 décembre 2014 au mardi 26 janvier 2015

La Sicile, arrivée le 19 décembre

Le pilote est réparé par le technicien sarde Raymarine basé à Cagliari. Les essais et réglages ont lieu de nuit devant l’entrée du port de Villasimius. Il fait nuit dès 16h en cette fin d’année.Une fenêtre météo favorable semble se dessiner et le 17 nous quittons la Sardaigne au petit matin vers l’Est, la Sicile. La navigation est variée à la voile, au moteur sans vent avec une mer hachée puis durant la fin de nuit et jusqu’aux côtes siciliennes un bon vent d’ouest gonfle la grand voile et le génois. 144 miles en 31 heures.

+2014-12-18 15h07 le village de Marettimo Sicile (2)

L’après midi, nous accostons le long du quai de port minuscule de Maretimo. Juste une place de 14 mètres dans laquelle nous nous faufilons avec l’aide bienvenue d’un pêcheur local de poulpes. Devant le bout du quai et derrière quelques bouts de fer agressifs qui dépassent. L’autre place est pour la navette reliant Maretimo à la Sicile. Il reste une place pour une vedette de 6 mètres tandis que les barques locales sont amarrées sur des pendilles en perpendiculaire à la cale. L’eau y est d’une clarté incroyable. Le port est parfaitement protégé sauf des vents de sud.

+2014-12-18 15h55 le port de Marettimo Sicile     +2014-12-18 16h48 L'Ericante au quai de Marettimo Sicile

Le village s’est bâti au seul emplacement possible sur ce minuscule bout de terre au pied de la montagne exposé au levant. Les ruelles aux petites maisons blanches abritent les pêcheurs, quelques B&B rénovés et recèlent de touts petits commerces vendant quelques objets de premières nécessités et quelques souvenirs made in China sans doute. Nous trouvons du pain et une poste pour les cartes à expédier. Côté nord une cale permet aux pêcheurs de remonter leur barque au sec sur un terre plein. Tout est calme et invite à l’observation de la mer et les îles voisines Favignana et Levanzo qui font partie de cet archipel des Egades.

+2014-12-19 11h36 Au revoir ile de Marittimo Sicile Italie

+2014-12-19 15h03 approche de Marsala Sicile Italie

Le lendemain 20 décembre nous quittons ce paradis pour rejoindre en 4 heures sous genaker et grand voile avec un vent force 2 le ponton du porticciolo turistico Mothia en Sicile. La ville de Marsala est comme son grand port sans charme, Quelques églises baroques et quelques cailloux ocres vestiges succincts de l’époque romaine.

+2014-12-20 11h21 porte fortifiée de Marsala Sicile Italie

En vrais touristes nous dégustons et prenons quelques bouteilles de marsala et de vin d’amandes dans une cave où il n’y a que le magasin d’ouvert. Les cales de l’Ericante se remplissent doucement de futurs cadeaux qui ne seront hélas pas remis à Noël cette année. Aucune date de retour n’est encore fixée, il nous faut d’abord trouver un bon port d’hivernage avec des voisins de voyage, dans une ville agréable, avec des facilités d’accès à un aéroport. Nous quittons le lendemain la marina au confort très relatif, 1 douche et toilette douteuses, wifi connectable à l’extérieur près d’un cabanon servant de bureau.

Le 21 décembre après une courte étape mi voile mi moteur nous entrons dans le premier port de pêche de l’Italie sur la côte SW de la Sicile, Mazara del Vallo. Les bateaux de pêches bleus sont bien alignés poupes au quai. Au milieu la rivière coule et dépose son limon et à droite 2 petits ports de plaisance assez peu profond, la Lega Navale qui semble complet et un long ponton que nous choisissons avec bonheur du nom de port Adani. Au bout une construction de bois avec une salon de rotin, un bureau,une douche, et, une présence constante d’un marinero. Nous captons le wifi dans le bateau et le chef nous fait un prix Noël pour les 3 nuits que nous allons passer.

+2014-12-24 16h36 Abres sur une place de Mazara Sicile

 Nous avons eu un gros coup de cœur pour cette ville ancienne construite au bord de la plage. Le passé est inscrit au travers des rues, des maisons, des églises et palais. Chaque conquérant a laissé son style. Le résultat est surprenant et beau. L’ambiance y est détendue et il fait beau. Le son du muezzin et des cloches des églises rythment le cours des journées des habitants qui cohabitent pacifiquement. +2014-12-24 16h29 crèche en nouilles dans une église de Mazara SicileUne exposition de crèches réalises par des enfants nous amusent dans une église. En billes, en nouilles de formes diverses et variées et même une dans un aquarium. Un passeur sur son bac assure la traversée de la rivière dans la ville. Il suffit d’inscrire son nom sur le registre du bord et c’est gratuit. Nous entrons un peu par hasard dans l’église de San Francesco, pur baroque assez lourd, où un office a lieu. Nous restons en retrait lorsqu’un monsieur nous fait signe de le suivre le long du bas côté droit et nous fait descendre dans une crypte d’un autre âge mais tellement imprégné de la présence humaine du passé. C’est merveilleux. Le cloître de l’ancien couvent juste à coté est intéressant, les anciennes cellules des moines ont servis de prisons puis maintenant sont des ateliers pour artistes.

+2014-12-22 15h38 cloitre et acienne prison de Mazara Sicile

Nous décorons l’Ericante pour notre premier Noël à bord d’une jolie petite crèche trouvé sur le marché local et d’une guirlande lumineuse. Nous nous sentons un peu seuls quand même le soir de Noël.

+2014-12-24 15h55 crèche de l'Ericante Mazara Sicile

Le manque de voisins compagnons de voyage pour hiverner se fait sentir. Nous avançons donc vers l’Est vers le port d’hivernage de Licata.

+2014-12-25 tortue de merLe jour de Noël nous partons de bon matin sous le soleil vers la ville de Sciacca à 28 Miles. La navigation est surtout au moteur avec juste une heure de voile sous génois seul sur la fin. Une belle tortue passe près de nous pendant ce parcours côtier Nous nous amarrons arrière au ponton d’ accueil de la marina Circola où tout est fermé sauf les toilettes.

Nous avions oublié que nous étions le 25 décembre, seuls quelques rubans de plastique s’agitent au dessus des pontons non pour nous accueillir mais pour effrayer les mouettes.

+2014-12-26 Marina de Sciacca

Le contraste est saisissant par rapport à Mazara. La ville de Sciacca est bâtie sur une falaise et de grands escaliers mènent à une longue esplanade dominant le port. Puis la vieille cité est accessible par des ruelles montantes étroites.

+2014-12-26 nappes au lendemain de Noël Sciacca  +2014-12-26 port de Sciacca

La récompense de la montée en plus des sourires et saluts des femmes s’activant au ménage le matin dans leurs maisons étroites et hautes est la vue sur la campagne alentour.

+2014-12-27 8h55 départ Sciacca

Le 27 décembre à 30 Miles de Sciacca nous nous amarrons à San Leone, toujours un petit port avec un ponton à pendilles. Nous ne trouvons pas la pendille bâbord et pensons à tort que c’est la vedette voisine qui la prise. Un avis de vent frais est annoncé mais nous pensons être bien à l’abri. Le lendemain quelques siciliens viennent nous aider à bien nous amarrer alors que le vent souffle à plus de 30N. En fait la pendille était double avec au loin une patte d’oie qui permet de s’amarrer des 2 cotés à l’avant. Mais même à 3 hommes forts ils n’arrivent pas à amarrer correctement contre la tempête. Le lendemain sans vent nous y remédions facilement à 2.

+2014-12-29 Ericante au port de San Leon

San Leon est une station balnéaire avec de nombreux restaurants dont beaucoup sont fermés. Nous entrons dans l’un d’eux devant le port et sous la véranda chauffée nous entendons parler français sur 2 tables. L’une est occupée par une famille, la mère est française et son mari sicilien a une entreprise prospère dans le Nord de la France, ils sont venus passer les fêtes de fin d’année au pays de la Mama, petite grand mère toute ridée, qui n’est pas toujours tendre avec sa belle fille nous confiera-t-elle. Ils ont acheté une maison dans l’arrière pays et apprécie de venir régulièrement en Sicile. Un couple de touristes français occupe une autre table. Nous apprenons que Gérard Depardieu est venu dans ce restaurant dîner avec sa compagne Nicole Bouquet et beaucoup d’anecdotes bien franchouillardes qui nous rappellent le pays. La famille franco-sicilienne avec la belle sœur et le beau frère sont contents de venir jusqu’à notre ponton visiter l’Ericante. Rencontre éphémère qui nous a fait plaisir en cette fin d’année. Nous apprenons que ce port ne reçoit pas de plaisanciers de passage mais au vu de la météo et de la saison le gérant du ponton a fermé les yeux mais est bien embarrassé pour fixer un prix qui sera un peu cadeau pour ses 4 nuits passées.

+2014-12-30 11h36 en route vers Licata

Le 30 décembre 2014 marquera la dernière étape de notre périple de l’année. La mer s’est un peu calmée et la passe de sortie est praticable. Les températures ont chuté lorsque nous quittons San Leon à 8h45.

Le vent du Nord oscille entre 10 à 27 Nœuds et notre vitesse avec GV à 2 ris et trinquette de 2,7 à 6,2N jusqu’à 11h. Malgré le soleil nous avons pour la première fois très froid en Méditerranée. Le vent tombe complètement pendant 1h puis se relève glacial du NE à 12h15. C’est au près serré GV à 1 ris + moteur que l’on termine l’étape. A14h20 nous entrons dans la marina de Licata où après un appel à la VHF un marinero en annexe nous guide gentiment vers une place au ponton où l’Ericante sera bien calé entre 2 voiliers pour un hivernage bien mérité.2 jours plus tard les journaux locaux publient des photos de la côte sud de la Sicile, les temples d’Agrigente sont sous la neige.

+2014-12-30 15h04 Ericante à Licata

Nous avons dû louer une voiture à Licata à un prix prohibitif pour aller chercher les papiers du bateau, argent et cartes bancaires que nous avions oubliés sur la table du bureau du port de Sciacca! Nous avons profité pour visiter le site extraordinaire d’Agrigente dominant la mer qui était sur la route de Sciacca.

+2015-01-01 13h27 Anté Agrigente

La marina de Licata est un port labellisé par STW et attire de nombreux plaisanciers vivant à l’année sur leur bateaux. L’accueil y est chaleureux, les sanitaires, la salle commune, le boulodrome et barbecue parfaits. La communauté française rencontrée lors de notre séjour était sympathique et l’ambiance conviviale. Nous avons pu suivre quelques cours d’italien et surtout apprendre les petites histoires de la ville de Licata avec Angela qui se déplaçait une fois par semaine pour les cancres que nous étions. Des cours de gymnastique étaient proposés également.

+2015-01-21 Patrick Licata +2015-01-17 9h20 Martine Licata

+2015-01-17 21h08 repas italien Licata

La ville de Licata est à la limite de l’Europe avec toutes les commodités de la vie moderne, grandes surface, magasins, échoppes de tous genres, un marché hebdomadaire bien achalandé dans un décor ancien de dédales de ruelles avec beaucoup de maisons anciennes à réhabiliter, quelques trottoirs un peu défoncés, des meutes de chiens squattant jalousement certains endroits le long du port, et en même temps une gare routière, sans abri où l’on doit acheter son billet dans un vieux café tenu par un homme donnant les bonnes informations mais très bien desservie par des cars très confortables.

+2015-01-11 9h44 linges de Licata

C’est le moyen de transport le plus sûr et le moins cher qui nous a permis de traverser la Sicile en passant par des villes au ruelles tortueuses où le chauffeur devait manœuvrer avec sang froid et dextérité. Nous avons passer quelques jours à Palerme dans un hôtel au charme ancien du centre ville , Savina Hôtel et découvrert avec bonheur la chapelle palatine du château normand fortifié. La ville de Palerme regorge d’Histoire où les styles différents se superposent. Le port de plaisance est grand et rend possible la visite par la mer pour les plaisanciers.

+2015-01-20 Place Vigliena Palerme +2015-01-19 11h41 Anté Palerme

+2015-01-20 9h48 pur baroque Palerme +2015-01-20 cathedrale de Palerme

+2015-01-19 15h les équilibristes de Palerme

Le 26 janvier 2015, le car nous a conduit jusqu’à l’aéroport de Catane où un vol charter nous conduit vers un mois et demi d’hiver en Bretagne.

Des îles Canaries à la Sardaigne Ericante et son équipage ont parcourus avec bonheur plus de 4500 miles dans l’année 2014.

Bon vent 2015 à tous les plaisanciers des rivières des mers et océans du monde.

voeux 2015

Ce contenu a été publié dans Italie, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *